Cette semaine, mes oreilles qui d’ordinaires ne se déploient qu’au son des douces mélodies passant à la radio se sont carrément grandes ouvertes au moment des infos, surprises d’entendre que la légalisation du cannabis était sur le devant de la scène.

J’ai constaté que le sujet était au cœur de l’actualité et qu’il s’était même invité dans les débats politiques en vue des primaires de la gauche. Bien que l’on pense à cette option dans l’optique d’endiguer le trafic, je dois avouer que ma curiosité m’a poussé à creuser un peu le sujet, en m’intéressant davantage aux possibilités thérapeutiques qu’offrait le cannabis.

cannabis legal or illegal

LES ABYSSES DU CANNABIS

Si le Cannabis est considéré comme une substance psychotrope, ça veut dire qu’il agit principalement sur l’état du système nerveux. En gros, on est plus aux commandes de notre tour de contrôle cérébrale.

Allo Houston on a un problème

En effet, il altère les fonctions du cerveau en modifiant les perceptions, les sensations, la conscience, l’humeur et d’autres fonctions psychologiques et comportementales. Il peut même créer un phénomène de dépendance. Vous avez capté, le cannabis ce n’est pas de la tarte alors je vous déconseille d’en consommer et encore mois d’en fumer sous peine d’altérer vos neurones et d’abîmer vos petits poumons !

Cet article n’est pas une incitation à la consommation du Cannabis. Je pense que cette plante peut avoir des effets dévastateurs sur la santé lorsqu’elle est utilisée de manière incohérente.

psychotrope et le cerveau

CANNABIS MEDICINAL A L’ETRANGER

Malgré son bagage fortement controversé, il se pourrait qu’il n’y ait pas que du négatif dans l’emploi du cannabis. On sait qu’à l’étranger et notamment en Allemagne, le ministère de la Santé à annoncé récemment qu’il sera légalisé en 2017, à des fins médicinales. En Europe, il y aussi les Pays-Bas dont l’état gère la production et la distribution du cannabis médical depuis plus de 10 ans. L’Italie et la Finlande en délivrent déjà sur ordonnance. Quant à l’Espagne, celui-ci est reconnu thérapeutique depuis 2001. Il y a aussi une vingtaine d’États américains où c’est également le cas.

Après avoir pêché ces infos, je me suis demandée quelles étaient les substances qui permettaient de classer dans les pays cités ci-dessus, le cannabis, comme étant une plante médicinale. C’est ainsi que j’ai découvert les travaux du docteur Franjo Grotenhermen chercheur l’Institut Nova de Cologne au sein de l’unité «matières premières végétales». C’est un spécialiste de renommée internationale, conseiller et expert pour tout ce qui concerne les aspects pharmacologiques et toxicologiques des cannabinoïdes.

Késako les cannabinoïdes ? On voit ça juste après…

carte de l'europe et la legalisation du cannabis medicinal

EFFETS THERAPEUTIQUES DU CANNABIS

Apparemment, le cannabis est composé de 500 molécules qu’on appelle les cannabinoïdes. Et c’est à ça qu’il faut s’intéresser pour trouver un intérêt thérapeutique à cette plante. Il en existe 75 types différents répartis en dix groupes dont 5 groupes principaux sont spécifiquement connus pour leurs effets thérapeutiques. En bref, voici certains des effets répertoriés par le docteur Franjo Grotenhermen.

CBD : cannabidiol non-psychotrope

  • Réduit la pression oculaire (glaucome), réduit les niveaux de sucres dans le sang, réduit les effets du psoriasis, réduit les contractions de l’intestin grêle, réduit l’évolution des maladies auto-immunes

CBG : cannabigérol non-psychotrope

  • Traite les infections bactériennes, favorise la croissance des os, bloque le développement d’inflammations hépatiques

THC : desta-9-THC psychotrope (responsable de l’effe « high)

  • Stimule l’appétit, réduit les spasmes et les convulsions, apaise les lésions nerveuses, réduit les symptômes de la maladie d’Alzheimer, agit contre les reflux gastriques, dilate les bronches

CBN : cannabidol (légèrement psychotrope)

  • Antioxydant, réduit les spasmes et les convultions, soulage les migraines

Il existe d’autres effets thérapeutiques dont les études sont encore en cours.

effets des cannabinoides

MEDICAMENTS ET AUTRES PRODUITS A BASE DE CANNABIS

Il existe de nombreux produits dérivés du cannabis qui sont exploités à des fins médicinales. Il y a notamment un médicament à base de cannabis synthétisé dont la mise sur le marché pourrait bientôt voir le jour en France, il s’agit du Sativex, un spray qui soulagerait les douleurs liées aux scléroses en plaques. Le produit est d’ailleurs déjà sur le marché au Royaume-Uni et en Allemagne.

En fouillant un peu sur le net, j’ai également trouvé une compagnie qui exploite le CBD, vous savez cette fameuse cannabinoïde non- psychotrope en la commercialisant sous forme d’huile plus ou moins dosée. C’est en tapant marijuana médicale  que je suis tombée sur leur site. Si vous souhaitez en savoir plus, vous n’avez plus qu’à faire votre propre enquête. Je n’ai jamais testé ces produits donc il m’est impossible de vous les recommander pour le moment.

feuilles de cannabis

Cannabis : Pour ou contre

On estime qu’en France, il y aurait 30% des malades atteints de cancers, de myopathies, de maladies de l’intestin, du SIDA, du syndrome de Gilles de la Tourette, de sclérose en plaques qui consommeraient du cannabis pour soulager leurs symptômes. Il existe d’ailleurs une part grandissante de la communauté médicale internationale qui affirment que les effets de ces pathologies peuvent être mieux tolérées avec le cannabis.

Je ne suis pas médecin et je ne suis pas malade, je n’ai en main que les quelques articles que j’ai pu lire pour me forger une opinion sur le sujet. Mais puisque le cannabis est d’actualité, je suis pour sa légalisation à des fins médicales.

N’hésitez pas à émettre votre opinion même si nous n’avons pas la même.


Gifs . Graphismes. Textes  : Alicia Ribis

Tous droits réservés

Sources :