∞ Assise dans la rame d’un métro, je m’imprègne des gens.

∞ Je dépose mes yeux sur les détails qui les rendent si différents.

∞ Je capture furtivement des fragments d’eux.
∞ J’abreuve la tourbe de ma rêverie au vallon de leur image.

portrait homme imparfaitement parfait

∞ Je déploie mon regard sur un peu de leurs beautés inconscientes.

∞ Je les consomme dans l’immédiat pour ne pas qu’elles s’abîment dans ma mémoire.

∞ Je trempe mon instant dans le pigment d’un violet qui s’éteint sous le creux orbital d’un visage endormi.
∞ J’épanouis mon attention au couvert forestier d’un sourcil unique, surplombant l’ensemble d’un regard.

∞ Je dilue mes pensées dans les taches naissantes d’une peau qui se plisse.

portrait femme imparfaitement parfaite

∞ Je voyage d’un bout à l’autre de mes questionnements.

∞ Je remue les complexes des autres pour mieux comprendre les miens.

∞ Je visite le beau dans tous ces traits qui s’écrivent à travers les plis, les creux et les reliefs.
∞ J’entrouvre lentement l’iris de cette perception sur moi-même.

∞ Je goûte à cette chair d’ imperfections qui m’est si chère.

portrait homme chauve imparfaitement parfait

∞ J’explore mon corps comme un continent unique pour qu’il ne se ponctue plus avec disgrâce à ma propre lecture.

∞ Je redécouvre mes imperfections comme des trésors qui m’éloignent du commun.

∞ Je m’eclipse dans le mousseux de mon illumination.

∞ Je choisis désormais de m’apprendre à être, parfaitement imparfaite.

 


Croquis, photos,  textes : Alicia Ribis

Tous droits réservés