BYE BYE WINTER

Nous voilà, enfin venu à bout de notre Hiver tout doux sans caribou! Ciao les chaussettes, welcome chemisettes! c’est le moment d’envoyer nos petites laines et autres froufrous aux oubliettes! Il est l’heure de changer nos tenues, de reprendre contact avec le soleil, de mettre de la couleur dans nos placards. Rangeons, trions, donnons. Big up, c’est le nettoyage de printemps!

gif d’animation de chaussures dans le lavomatic

Mes bottines célèbrent le nettoyage de printemps!

AVRIL NE TE DECOUVRE PAS D’UN FIL, but move your textil, chasse l’inutile!

Chaque année au temps des fleurs de cerisier, c’est le temps du grand déballage printanier! Ranger les trucs trop chauds, les remplacer par des trucs trop légers. Remuer les énergies stagnantes des placards, travailler les fenêtres ouvertes en écoutant le chant des petits oiseaux! Je me sens comme Heidi courant dans l’euphorie du printemps, heureuse d’explorer les montagnes de mes fringues jonchant le parterre de mon appartement.

C’est bordélique oui, mais c’est aussi bucolique! Calée parmis les millefeuilles vestimentaires tout autour de moi, je renoue gentiment avec le vocabulaire des patterns de mes belles affaires. Après la phase de redécouverte, il faut évidemment se taper la phase de tri, donner enfin ce que l’on garde depuis des siècles! Bref, s’ensuit la phase que j’appréhende le plus, l’inspection!

bottines sam edelman couleur argent

LE MYTHE DE LA FASHION-MITE

Il y a de ça un an, ma garde-robe hivernale, sagement pliée lavée, stockée, fût complètement dynamitée! Ce n’est pas tout mon linge qui a subi les assauts démoniaques de ces mites, nonnnnn. Elles ont choisi, de s’attaquer, avec beaucoup trop de goût à mon goût, à mes super-pulls et mes plus belles robes!

Le truc, c’est que cet été-là, je n’ai rien vu venir, ou peut-être, juste un seul petit papillon qui virevoltait faiblement dans les environs. Je n’ai pas pris garde à ce microscopique vampire addict de la mode qui filait un mauvais coton en plein dans mes affaires! Je m’en veux d’avoir gardé cette groupie de l’ombre à l’alimentation déraisonnable, mais voilà, Mimite s’est fait la malle littéralement et métaphoriquement! Je sais que ce n’est probablement pas le boulot de cette seule et unique mite, à part bien sûr si j’ai eu affaire à la Dracula de la mite assoiffée de laine et de viscose, mais quand j’ai vu les dégâts, je vous assure que je me repassais en boucle la scène de la petite chose qui papillonnait l’air de rien. Tu m’as trahi, tu m’as menti sale Mito (j’étais obligée de la faire celle-là), t’avais l’air sympa pourtant, tu as fait de moi une fashion victime et ça n’arrivera plus jamais!

Bref, quoi qu’il en soit, ces histoires de mites ça me fout vraiment les chochottes et comme il est hors de question que j’utilise de la naphtaline toxique pour éloigner ces rebelles, cette année, je vais me concocter un petit sachet de lavande, elles vont détester ça pour mon plus grand plaisir! Je vous ferais bientôt un petit DIY que vous trouverez ici.

pull rose marque others stories

LE TRES GRAND NETTOYAGE DE PRINTEMPS

Finalement gros coup de chance, aucun dommage! en même temps avec ce qu’elles ont ingurgité l’été précédent, elles ont certainement plus besoin de bosser avant un bon moment. Un peu perturbée à l’idée que cette effroyable mésaventure recommence à nouveau, j’ai décidé de tout-TOUT-tout relaver juste au cas OÙ! Ainsi, pour rétablir l’équilibre entre mon stock de fringues propres et mon stock de fringues inappropriées… j’ai du passer presque tous les soirs de la semaine à faire fonctionner cette merveille de modernité qu’est ma machine à laver!

Chaque fois que je dois m’y coller, je dois condamner mon évier de cuisine et veiller à mettre un demi-million de serviettes au sol pour ne pas risquer l’inondation. En moins d’une semaine, mon habitat est devenu inhabitable et j’ai frôlé la crise de nerfs oculaires! il y en avait absolument des murs au plafond! il n’y avait plus de place sur mon étendoir évidemment trop petit.

J’ai fait ma tornade, même Clark Kent n’aurait pu stopper mon rythme de frénésie de Washing Machine! J’étais tellement fixée par cette affaire d’affaires, que dans ma tête, j’imaginais entendre la voix métallique de mon tambour de machine qui lançait comme un disque rayé qui répète une sorte d’horoscope bizarre « prenez votre linge en patience, ne donnez pas tout sur un coup de tête, prenez votre linge en patience… » Plus d’une fois, j’ai été tenté d’attraper des sacs de tri pour me débarrasser de tout ce vacarme visuel, pour y mettre enfin fin!

gif tambour laverie

PINK LAVOMATIC

J’ai quand même réussi à vainque le syndrome de la cleanitude vestimentaire, et j’ai même eu l’énergie d’emmener ma couette se faire une petite fraîcheur printanière à la laverie! J’avais tellement oublié, l’expérience lavomatique! Endroit pourvu de spots néons blancs bien trash qui te sautent à la tronche, diffusant une lumière javélisante qui te crame la rétine. On aurait presque l’impression que le linge pourrait sortir propre rien qu’en le laissant exposé là sans rien faire. Étrangement être dans un lavomatique me procure à peu près la même sensation que lorsque je suis dans un musée d’art contemporain. Ça stimule mon imaginaire bizarre non?

 

PETITE ASTUCE LINGE DOUX QUI SENT BON LE NETTOYAGE DE PRINTEMPS
  • J’utilise du vinaigre blanc comme adoucissant, c’est très  économique et ça permet d’empêcher le calcaire de se fixer dans les fibres des vêtements et ainsi, ils ne cartonnent pas et restent doux.
  • Pour donner une bonne odeur à mon linge, j’ajoute quelques gouttes d’huile essentielle de lavande ou d’orange dans le réservoir à lessive, mais attention si vous êtes enceinte ou que vous avez des enfants en bas âge, je vous recommande de vous renseigner pour savoir s’il n’y a pas de risque.
  • Je lave mes vêtements à l’envers pour éviter que les tissus ne boulochent

 

Si jamais le printemps te fait de l’effet et que toi aussi tu passes par une phase de grand remue-ménage à cette période, tape dans tes mains ou bien si tu préfères tu peux partager tes expériences ici mais tu peux continuer de taper dans tes mains si ça te fait plaisir!  Pour ma part, c’est ma saison préférée♥, le seul truc qui peut m’agacer c’est que c’est un moment de l’année qui me file particulièrement des boutons! Donc si toi aussi tu bourgeonnes à cette saison, j’ai écrit un article qui pourrait peut-être t’aider, c’est Floraison de boutons! mes 10 astuces pour y remédier. Voilà, c’était l’annonce pour un casting « c’est mon choix: j’aime le printemps et ça se voit » sur OAKMOON.

 


Photo image à la une : Sébastien Roevens

Photos. Gifs . Graphismes. Textes.  : Alicia Ribis

 

Tous droits réservés